Réhabilitation d'une voie ferrée civile puis militaire …
retour au transport des voyageurs en 2001 !

Le chemin de fer, opportunité de développement économique

La voie ferrée a été inaugurée en 1896, avant l'ère de l'automobile, dans le cadre du plan Freyssinet.

Objectif : relier sur 61 km Tournemire au Vigan via le plateau du Larzac. Le chantier colossal, qui s'est étalé sur 11 années, a occupé 1.000 ouvriers à Sainte-Eulalie de Cernon. La voie ferrée a changé la vie des habitants de la vallée, du Causse du larzac et du versant sud Cévenol, leur permettant de se déplacer à plusieurs dizaines de kilomètres de chez eux et d'être ravitaillés en marchandises. Les jeunes gens des petits villages caussenards pouvaient aussi aller danser à Tournemire, haut lieu des agapes nocturnes et point de départ de la ligne.

La SNCF, créée en 1936, arrête son exploitation en 1954 par manque de rentabilité. C'est l'ère de l'automobile qui remplace l'ère de la vapeur.

Ravitaillement du camp militaire du Larzac

La ligne est reconditionnée par l'armée dans le cadre du projet d'extension du camp militaire du Larzac (la Cavalerie) en 1977. Élu en 1981, le président François Mitterrand renoncera au projet d'extension, privant d'utilité la voie ferrée entièrement rénovée.

Un homme, une vision...

C'est à la fin de la décennie suivante que l'imagination du fondateur Jean - Paul Austruy nous amènera à la renaissance de ce patrimoine ferroviaire exceptionnel. Ce chemin de fer est effectivement une réelle opportunité de développement économique.